Voyage à Mons (céramique) et au MAC's le jeudi 20 décembre 07

A chaque niveau, dans chaque filière, et pour chaque élève enfant ou adulte, professeur ou intervenant,l’école doit être un lieu de démocratie basée sur l’intégration sociale de toutes les personnalités et de tous les avis  philosophiques, idéologiques, culturels et artistiques.

 

Les élèves sont au centre des préoccupations de l’école qui se centre sur leur singularité, et leurs potentiels individuels, artistiques et sociaux.

A la question:” l’art pour qui?”, il faut répondre “pour soi-même” donc pour celui qui crée, donc, pour l’élève.

 

A l'Académie des Beaux-Arts, nous développerons l’esprit critique, la responsabilité, la solidarité, la tolérance et l’autonomie à tous les stades de la formation permanente des élèves basée sur la créativité, la qualité et l’émotion.

 

Ainsi, nous souhaitons que les élèves se posent en acteurs et en auteurs de leur vie, de leur création, de leur environnement, de la société. Qu’ils se sentent à leur place dans l’établissement et qu’ils y acquièrent les outils nécessaires à la réalisation, l’épanouissement de leur travail personnel et de leur vie. Qu’ils connaissent le plaisir d’apprendre et de créer.

 

Le guide, l’équipe pédagogique ouvrira des chemins d’expérimentation, de recherche et de participation par toutes les voies disponibles à commencer par la communication, le dialogue, les discussions collectives, les sorties, les visites, les conférences, l’histoire, les médias (télé, cinéma,  informatique, journaux,…) dans le cadre de l’art contemporain, du monde contemporain en général.

 

Nous favorisons les formations pluridisciplinaires en encourageant les stages et les recherches pluridisciplinaires. Dans un esprit d’ouverture et d’interconnexion, de recherche en phase avec l’art actuel et de décloisement, offrir la possibilité de faire un parcours traversant différents ateliers, mélangeant différentes manières spécifiques de communiquer, s’enrichissant de l’aide, de l’avis de différents professeurs. 

 

L’école s’ouvrira sur l’extérieur comme terrain d’inspiration du travail intérieur mais aussi pour faire connaitre les travaux des élèves.

Recherches de lieux d’expositions, de lieux d’échanges et de complémentarité entre écoles et/ou institutions belges, luxembourgeoises ou françaises vu la situation géographique de l’école d’Arlon et de ses implantations à Marche en Famenne et à Virton dans le souci d’associer les élèves à la vie des communes et des régions, de les aider à être des “citoyens du monde”.

L’école ouvre les portes vers des révélations d’artistes en herbe ou affirmés, vers des apprentissages de techniques variées, de savoirs-faire, de savoirs-être et aussi vers un lieu d’épanouissement où les gens se trouvent “bien”. Tout cela étant extrèmement lié et entremellé,..., contradictoire et complémentaire.

 

 

Vous êtes le 6552ème visiteur